de Séraphine Mattin

Sophie Grignon est celle qui a peur de tout, ne croit pas en elle, n’a pas confiance, s’enfonce dans la dépression et a peur de sortir de chez elle pour retourner travailler après un arrêt de travail. Jusqu’au jour où elle se prend en main, renaît à la vie et sort la tête de l’eau.

Lorsque Maïlis Paire, l’éditrice de Séraphine Mattin, m’a envoyé le livre, je me suis dit « Mais c’est moi, ça ! »

Quand j’ai lu les premières pages, j’ai eu du mal à le lire parce que tout ce que vivait l’héroïne était semblable à ce que j’ai vécu à un moment de ma vie et à ce que je ressens encore aujourd’hui : la confiance en moi ne fait pas partie de mes atouts.

Bref, ce livre est très bien écrit et remue les tripes du lecteur qui le découvrira, soit en spectateur comme on regarde un film, avec du recul, soit en acteur concerné par les problèmes de Sophie.

L’auteure, à travers la vie quotidienne de son héroïne nous montre que quelle que soit notre vie, intérieure ou extérieure, il y a toujours un espoir, celui de s’en sortir et de vivre enfin pleinement, débarrassé de ces peurs qui nous empêchent parfois d’aller de l’avant.

 

Je vous recommande ce livre , dispo sur Amazon en ebook  et en broché sur le site de lalibrairie.com.

de Guillaume Vaumartin

 

La Terre et toute vie sur la planète sont en voie de disparition, voire de destruction totale.

Pour tenter de sauver l’espèce humaine, un équipage de huit professionnels : un médecin, une infirmière, deux mécaniciens, un pilote et son second, et une astrophysicienne de renom sont envoyés dans l’espace avec un « échantillon » d’humains (hommes, femmes et enfants), à bord d’une super navette baptisée « HOPE 2154 », pour essayer de trouver une planète semblable à la Terre pour y recréer de la vie.

Pour ce faire, tous les civils sont cryogénisés pendant toute la durée du voyage.

Les huit membres de l’équipage ont tous un passé douloureux qui va ressurgir pendant leur odyssée sidérale et durant ce long voyage dont ils ne sont pas sûrs de revenir un jour. Le mal de l’espace se fait sentir au fil des jours et chacun perd petit à petit pied, la tête, à sa manière.

Mais peut-être est-ce autre chose que le mal de l’espace…

 

Ce livre est prenant et proche de l’univers de Stéphen King. Tout réside dans l’imaginaire et le psychologique.

Pour savoir ce qui va advenir des huit héros de cette histoire, rendez-vous sur Amazon pour découvrir Supernova

A lire absolument !

de Valérie Mas

Hiver 1450, à Sarlat. Mélisande se réfugie dans une maison du village et confie sa petite fille Caitlin à Dairine, avant de se livrer à un homme cruel, Mallus, pour être emprisonnée pour sorcellerie.

Cinq cents ans plus tard, à Montréal, Emma, dont les parents sont décédés, reçoit une lettre d’un notaire pour un héritage. Elle doit alors se rendre à Sarlat, en Dordogne, pour découvrir ce dont il s’agit.

Elle va alors rencontrer Gabriel, dont elle tombe amoureuse, avant de découvrir que leurs destins sont liés et que leur histoire commune remonte au Moyen-Age.

 

Je m’attendais à une histoire de voyage dans le temps classique et c’est un roman empreint de romance, d’aventures avec enquêtes sur les origines d’Emma, au travers d’une révélation faite par un notaire sarladais.

C’est aussi l’histoire d’une jeune femme du Moyen-Age, connaissant le pouvoir guérisseur des plantes, traquée pour sorcellerie et qui se bat pour sauver sa petite fille et sa vie.

J’ai lu  ce livre en onze heures, en une soirée et un début d’après-midi. Captée et captivée par l’histoire de Mélisande, Adrian, Dairine, Caitlin, Emma et Gabriel, « au-delà du temps »…

 

Je vous le recommande vivement. Souviens-toi… en 1450 est disponible sur Amazon.

 

de Romane Rose

Il y a quelque temps, j’ai lu enfin les 4 premiers chapitres de ce livre et… J’ai stoppé là ma lecture. Pour quelle raison ?
Je vous résume vite fait la trame du roman. Sara habite dans un cottage dans la campagne irlandaise et, pour sauver le manoir familial, elle s’inscrit sur un site d’échange de maisons/apparts sur internet et échange donc son cottage pour 3 semaines avec Ayden, un américain vivant à Los Angeles qui devrait faire quelque chose pour le manoir, ayant lui-même des origines irlandaises.
Bref, Sara a une sœur Abby qui vient de rompre avec son petit ami. De son côté Ayden a un pote aux Usa et une copine mannequin.
Un soir, c’est l’hiver, il y a de la neige, Abby arrive en état d’ivresse chez sa sœur sans savoir que cette dernière est à Los Angeles et débarque au cottage à la grande surprise d’Ayden. Comme elle est mignonne et bourrée, et que lui n’est pas moche, elle lui saute dessus et ils passent la nuit ensemble et au petit matin elle ne se souvient de rien. Mais rassurez vous, tout finira par s’arranger et il y aura un happy end (oui je suis allée direct voir la fin du livre 📙).

Bref, l’histoire aurait pu être sympa à lire si en la lisant, en découvrant les scènes les unes après les autres, je n’avais pas eu l’impression de déjà vu… Mais pas dans un livre 📙, non non. À la télé, dans un film américain portant le titre de The Holiday. Dès la première ligne, il y a tout : le cottage, la neige, la sœur ivre qui débarque un soir au cottage, le locataire (ds le film, c’est une locataire et le frère de l’héroïne qui arrive ivre et ils passent la nuit ensemble), ils couchent ensemble et elle ne se souvient de rien (dans le film c’est le frère qui a oublié), l’inscription sur le site d’échange et la maison à Los Angeles, le copain sympa américain, la machine à café que le locataire n’arrive pas à faire fonctionner (ds le film c’est Cameron Diaz qui ne sait pas s’en servir)…
Bref, vous aurez compris, je n’ai pas aimé parce que même si l’auteure s’en défend, cette histoire est vraiment et étrangement similaire à l’histoire racontée dans le film.

À vous de me dire si, si vous avez vu le film, vous aurez la même opinion et impression que moi… Ou pas.
En ce qui me concerne, je ne pratique pas la langue de bois. Donc voilà mon avis même s’il ne plaira pas à certains.